Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 03:33
Vendredi 17 avril

Nous partons de bon matin à la découverte du second lieu d’art rupestre : celui de Nourlangie. Un panneau explicatif au début de la marche nous montre d’où proviennent les différentes couleurs utilisées par les aborigènes.



Certaines peintures sont également faites à partir du sang d’animal.
Après une courte marche, nous atteignons l’abri rocheux d’Anbangbang. Cet abri était utilisé autrefois par les aborigènes. C’était un lieu de vie très prisé lors des fortes chaleurs.


C’est incroyable d’imaginer que cette population ne connaissait toujours pas la roue ni même le métal, ni lorsque les blancs sont arrivés. Il y a un gouffre immense entre nos deux cultures. Ces hommes et ces femmes ont du passer de l’âge de pierre à celui d’internet et des centrales nucléaires en moins de 50 ans !

(Petite aparté, Jonathan quant à lui n’a pas encore découvert la ceinture de cuir…)


Nous retrouvons les trous formés dans la roche à la longue de piler le grain…


De nombreuses peintures ornent le mur. Faites d’ocre, elles sont très fragiles. Elles ont tendance à s’effacer au contact de l’eau. Pour éviter cela, des bandes de silicone ont été posées. Les gros animaux, comme les buffles abiment également ces chefs d’œuvre en se frottant contre la roche, les touts petits animaux, comme les insectes ont également une part de responsabilité dans la dégradation de ces peintures, en construisant leurs nids dessus ! Et la troisième menace réside dans les milliers de touristes qui chaque année viennent visiter ces sites. Ils soulèvent en effet beaucoup de poussière donc pour diminuer les dégâts, des promenades en planches ont été aménagées.


La photo suivante représente une scène de dance…


La dance est très importante dans les cérémonies aborigènes.

Ce dessin représente quant à lui, un dangereux esprit : Nabulwinjbulwinj. Il  semblerait qu’il mange les femmes…



Après s’être régalés des peintures aborigènes, nous gagnons le lookout de Gunwarddehwarde.  Point de vue beaucoup moins impressionnant que celui de Ubirr, mais il offre tout de même un bon aperçu des escarpements de Kakadu.





Toujours dans le secteur de Nourlangie, nous débutons une très courte marche (600m) pour atteindre un autre lookout. Cette ascension de Nawurlandja se solde par une superbe vue sur les environs.





Troisième destination de notre journée : la Gubara walk. Elle est décrite comme un excellent endroit pour passer les heures chaudes de la journée du faite des piscines naturelles. 10 kms de piste sur une terre incroyablement rouge nous amène au point de départ de la marche.


Mais avant d’entamer ces 6 kms de randonnée, un petit repas s’impose…


Allez, c’est partit…


La marche est plutôt facile et sans intérêt…



Toutefois, lorsque l’on doit traverser un petit cours d’eau, cela devient un peu plus acrobatique. Appareil photo prêt… Allez, qui va tomber ?





Nous arrivons finalement à destination… mais mauvaise surprise, les soit disant piscines naturelles n’étaient en fait qu’un petit ruisseau… sans intérêt… Tant pis, il fait trop chaud, on va se mouiller un peu avant de repartir.


Ayant plus de temps  que prévu, nous rejoignons la région de Yellow Water et visitons, le fabuleux musée sur la culture aborigène : le Warradjan Cultural Center. Ce musée, entièrement fait par les aborigènes, est l’endroit idéal pour approcher cette culture passionnante. Tout est fait de manière à ce que l’on puisse comprendre leurs traditions pour ensuite les accepter. Tout y est évoqué depuis la création de leur monde, à la rencontre avec les blancs en passant par leurs techniques de chasses et de pêche, leur système de santé, ainsi que leur fonctionnement hiérarchique…. Bref à ne manquer sous aucun prétexte !

Nous ne nous attarderons pas dans la région de Yellow Water, malheureusement tout y est encore fermé à cause des crocodiles. Nous poursuivons donc notre route vers le Sud et atteignons celle de Mary River. Nous passerons la nuit sur le camping gratuit de Gungurul.
Le sol étant un peu dur, John confectionnera un petit matelas avec des herbes sèches.


Puis pendant que nous montions notre tente, nous avons reçu la visite amusante d’un phasme…


Une bonne nuit de sommeil bien à l’abri des moustiques, mais toujours la tête sous les étoiles clôturera notre troisième journée dans ce magnifique parc.




Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Northern Territory
commenter cet article

commentaires

carine+et+mika 10/05/2009 16:01

nous allons avoir une culture irreprochable sur les aborigènes!!!!dommage que nous passons plus le bac!

Gros bisous a vous

matou 08/05/2009 14:19

nan mais, nous faire croire qu'un brin d'herbe serait en fait une bestiole...moi j'y crois pas. bientot vous allez nous faire croire que les crocodiles sautent et et que les kangourous "tamponnent"... non mais !

Papa+&+Maman 07/05/2009 05:30

Belle journée. On ne se lasse pas de vous lire.
Profitez en bien à bientôt.
Plein de bisous.