Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 04:38

                                                         LA NOUVELLE ZELANDE DU 26 JUIN AU 6 JUILLET 2009

Jeudi 02 juillet 09

Après une bonne nuit suivie d’un petit déjeuner riche mais pas trop copieux, nous sommes fin prêts à grimper le glacier.

Nous sommes regroupés avec une cinquantaine d’autres touristes dans le chalet et attendons les instructions.
L’ambiance est plutôt détendue, mais tout le monde se regarde et cherche à évaluer le niveau physique de chaque
membre du groupe. En effet, plus le niveau du groupe est bon, plus nous irons loin sur le glacier donc plus nous
aurons de chance de voir de la glace bleue…

C’est à notre tour de nous équiper. Nous recevons un parka bleu imperméable, un sur pantalon une paire de grosses
chaussettes de laine, des moufles et bien sur les grosses chaussures avec une petite sacoche et les crampons adaptés.


La tenue est loin d’être sexy, mais elle est confortable, c’est tout ce qu’on lui demande.


Tout le monde est enfin prêt, nous partons donc en car à la conquête du glacier. Nous sommes prêts de 40 personnes
et 3 guides nous accompagnent. Nous espérons qu’une chose c’est que le groupe sera dispatché en 3.
Nous empruntons un petit chemin de traverse dans la forêt pour rejoindre le lit du glacier. Nous marchions tous en file indienne. J’ai cru que j’allais devenir dingue ! J’ai eu le malheur de me trouver derrière un japonais qui s’arrêtait sans prévenir tous les 3 mètres pour prendre une photo de sa dulcinée, qui bien évidemment posait !
Nous arrivons finalement face au glacier. Il est superbe.



Nous sommes tous excités, d’autant plus que le temps semble se maintenir favorablement. Après un rapide cours sur la géologie des lieux, les guides se séparent et demandent à ce que l’on en face autant. Il faut donc 3 groupes de niveau. Le premier groupe sera celui des « camera happy ». Une manière poétique pour qualifier ce groupe de plus lent en prétextant un temps plus long pour prendre des photos. Le second sera le groupe intermédiaire et le troisième, le groupe des sportifs avec un bon rythme d’avancée.

Nous avons éclaté de rire lorsque tout le groupe de japonais s’est orienté direct vers le guide de « la camera happy ». Nous, nous allons bien évidemment dans le groupe des sportifs avec l’espoir de pouvoir apercevoir la glace bleue.
11 personnes, essentiellement dans nos âges se sont greffées au groupe. Une fois tout le monde en compagnie de leur guide, nous partons. Nous n’avons même pas eu le temps de dire ouf que notre guide était déjà 20 mètres plus loin !

Nus passons devant une jolie cascade, mais nous avons tout juste le temps de la photographier.


Bien qu’il soit un peu impressionnant, notre guide est fort sympathique et a beaucoup d’humour.


Nous recevons les derniers conseils de sécurité et effectuons nos premiers pas sur terrain glissant. Quelques mètres plus loi, nous arrivons au « stand » des crampons. Après une rapide démo, à nous de les chausser. Ils sont super légers. Que l’aventure commence !


Chose logique, nous ne devons jamais devancer le guide mais toujours le suivre. Il part donc le piolet à la main et nous construit des escaliers de glace.


Une fois le feu vert reçu, nous nous élançons à notre tour.


Pour le moment, la glace est loin d’être blanche ou encore mieux bleue, mais nous sommes heureux de tenter cette expérience.



Le groupe est vraiment sympa et tout le monde a trouvé son rythme donc la ballade est très agréable.


Je peux vous assurer que nous avons-nous aussi été des « camera happy » ! Nous n’avons cessé de prendre des photos tellement cette expérience était incroyable.


Et que demander de plus, le soleil nous a rejoint. C’est grâce à lui que nous apercevons notre première glace bleue dans un petit trou.

Marcher sur la glace avec des crampons n’est pas difficile ; il suffit juste de bien lever les pieds. Notre ascension se fait sans difficultés.


Le groupe se retrouve à l’arrêt. Le guide lui, est en plein effort. Que fait-il ? Il creuse… Puis, nous voyons un membre du groupe disparaitre dans un trou. On va descendre dans une sorte de terrier ! Nous sommes impatients. Notre tour arrive finalement.

Je saisie la corde de vie et m’enfonce dans ce tout petit trou de glace. C’est très étrange comme sensation. Cette glace froide, mais étrangement pas si froide, tout autour de vous…


Plus vous descendez, plus le terrier devient étroit.


La glace est d’un bleu magnifique ! C’est juste incroyable.



Allez, les autres doivent trépigner d’impatience, il est temps de remonter à la surface.
En attendant le reste du groupe, nous nous prêtons au jeu des photos. Disons que nous sommes le groupe des sportifs camera happy ! Nous prenons les autres, qui nous prennent à notre tour en photo. Vive le numérique !






Quelques temps plus tard, notre ascension reprend. Plus nous grimpons, plus la glace devient d’un blanc immaculé, et plus nous sommes heureux.
Notre guide nous emmène au travers des escaliers de glace, des crevasses, des petites poches d’eau… Ce glacier n’est rien d’autre qu’une véritable aire de jeu.




Nous sommes totalement excités ! Les paysages sont complètement fous. Et la couleur de la glace si pure, si blanche, si bleue… Epoustouflant.



Impossible de ne pas faire des photos toutes les cinq minutes !



Notre guide nous informe que nous avons atteint le point le plus haut de la ballade. C’est-à-dire 250 mètres de hauteur sur le glacier. Une caisse avec des outils nous attend pour la traditionnelle photo montage, auquel nous nous prêtons avec plaisir.




Etant donné que nous sommes arrivés dans les temps, notre guide nous propose un petit extra… Alors on est reparti. Un petit saut au dessus d’une crevasse et quelques mètres plus loin, notre guide nous demande de nous délester de nos sacs à dos.


Nous avons très vite compris la raison de cette demande. Nous devons passer à travers une faille dans la glace… une minuscule faille…
Quelle expérience inoubliable. Nous sommes pratiquement 100% en contact avec la glace. Je vous promets que vous êtes plutôt content de ne pas avoir abusé des hamburgers !



La glace est parfaitement sculptée ; c’est magnifique.


Je pense que vous devez vous demander pourquoi cette glace est bleue. La couleur n’est pas due aux minéraux, mais à la réflexion de la lumière. En d’autre terme, en fonction de la profondeur de la glace et de la manière dont les rayons du soleil percutent la surface, vous pouvez avoir de la glace de la couleur de l’arc en ciel ! Notre guide, par exemple, a déjà vu de la glace violette ! Incroyable, n’est-ce pas.

Nous traversons une seconde faille mais un peu plus large que la première.




De retour à la lumière du jour, nous profitons de nos derniers moments de temps libre pour effectuer quelques clichées avant d’entamer le retour.





Toujours sous les ordres de notre guide, nous redescendons, par un autre chemin vers la base du glacier. Nous empruntons de nouveau les escaliers de glace élaborés par toute l’équipe de guides.




Nos premiers pas sur la glace n’ont été que pur bonheur et découverte. C’est une expérience inoubliable que nous avons effectué sans trop d’effort sur le Frantz Joseph Glacier.
Un grand merci à notre guide kiwi qui a maintenu un bon rythme de marche nous ayant ainsi permis d’expérimenter la grande faille !

Encore une fois, notre belle étoile a veillé sur nous, car dès que nous avons quitté la glace et foulé la roche sur le chemin du retour, la pluie a fait son entrée ! Si ce n’est pas de la chance ça !
Ravis, heureux, contents, nous repartons vers de nouvelles aventures.

Nous emprunterons une jolie route de montagne, sous les nuages bas et la neige, alors nous décidons de passer la nuit en pleine montagne habillée de son épais manteau blanc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Nouvelle Zelande
commenter cet article

commentaires

Carole 24/08/2009 16:52

c beaaaau!, moi j'aime ça le bleeuuu!
heureusement que votre guide a réussi à maintenir son rythme avec les 2 japonais déguisés que vous êtes!!

Papa & Maman 19/08/2009 20:56

Peut être que moi aussi je suis une grosse nouille, mais vous dites que vous redescendez et sur les photos je vous vois grimper bizarre!!!!!!
Quelle belle aventure on a du mal a imaginer que c'est vrai.
Vous êtes rayonnants de bonheur et je comprends devant tant de belles choses.
Plein de gros gros bisous.
Un petit coucou à Laëti je ne suis pas la première sur le nombre de commentaires mais tant pis on a partagé tellement de belles choses avec nos 2 loulous.Bisous

laeti chouchou 19/08/2009 18:31

J'adore vos photos, elles sont trop trop belles... Je ne savais pas que vous aviez monté un glacier, quelle merveilleuse découverte. Bisous bisous bisous

carine 19/08/2009 11:59

trop cool, c'est génial cette experience, on se croirait dans l'age de glace (lol). Que de belles aventures vous avez vecu!!!bisous a vous deux et bon courage pour le travail