Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 02:18
Jeudi 16 avril

Après notre pire nuit passée en Australie, nous retournons à Ubirr afin d’apprécier une seconde fois le magnifique panorama mais surtout pour découvrir les peintures aborigènes qui font le renommée de ce site.

Encore une fois, nous passons devant l’art rupestre sans nous arrêter, nous préférons grimper  jusqu’au lookout avant que la chaleur ne soit écrasante.
John sera toutefois tenté par une petite sieste sur l’un des très beaux bancs… Mais pas le temps…les richesses de Kakadu nous attendent.


C’est reparti pour la courte ascension.


Une fois  en haut, la vue est toujours aussi époustouflante. 




Nous jouons encore une fois avec l’appareil photo…





Allez encore une petite photo…


Puis deux....


Plus sérieusement, regarder la parcelle brulée sur la photo suivante.


Dans l’article précédant, j’ai fait allusion au feu froid allumé volontairement par les rangers. Claude, le ranger français, nous a expliqué l’intérêt de cette pratique ancestrale. Ces feux permettent en effet de régénérer la forêt. Certaines espèces florales ne survivent que grâce à ces feux.  Les aborigènes brulaient également différentes parcelles en patchwork de manière à maitriser plus facilement les vrais feux lors de la saison sèche. Et finalement, la troisième raison, cela facilite la chasse, car ainsi les animaux ne peuvent pas se cacher dans les hautes herbes.

Nous avons enfin su les véritables raisons de cette pratique utilisée par les aborigènes depuis des centaines d’années.

Après s’être rassasiés de la vue sur les étendues inondables de Nadab, nous redescendons pour découvrir les fameuses peintures aborigènes.
Un kilomètre de marche au travers différents sites d’arts rupestres tout aussi fascinants les uns que les autres.


Ces dessins représentent des scènes de la vie courante, des moments plus importants relatif à la création du monde ou tout simplement ces murs servaient de support lorsque les anciens racontaient des histoires aux plus petits.



Beaucoup d’animaux sont dessinés; tortues, barramundies, kangourous, divers poissons… Ces dessins symbolisent une bonne pêche ou une bonne chasse. Les esprits du gibier sont représentés à travers l’art, cela permet que la prochaine chasse ou pêche soit aussi fructueuse que la précédente.



La photo suivante représente un moment déterminant dans la culture aborigène: la rencontre avec l’homme blanc.


Regardez bien précisément… Vous le voyez avec ses bottes ? Non ?

Alors le voici en gros plan.


Il a été dessiné plus gros et habillé; il y en a même un qui fume la pipe !
L’arrivée du blanc a complètement bouleversé les aborigènes; ils sont arrivés avec des armes et de l’alcool et ce fléau touche cruellement la population noire d’Australie.

Alors que nous étions dans la galerie principale de Ubirr, notre ami Claude, le ranger est venu fumer sa clope. Il ne repartira que près de 2heures voir peut être même 3 heures plus tard ! Il avait envie de parler et il a trouvé en nous un auditoire passionné.


Claude nous a expliqué la culture aborigène, en français, ce qui n’est pas négligeable du tout étant donné que les interactions entre les différentes espèces vivantes de la Terre et les aborigènes sont un peu complexes.
Il nous également expliqué sa rencontre avec le peuple Bininj. Assis sur notre petit bout de caillou, nous buvions ses paroles. C’était passionnant… Nous n’avons pas vu le temps passer, sauf qu’à la fin, le petit bout de caillou commençait à faire un peu mal !


Une rencontre passionnante qui a contre carré tous nos plans pour la matinée ! Mais quel bonheur ! Un grand merci à Claude pour nous avoir fait partager un peu de sa vie et un peu de la culture aborigène.

L’après midi, nous sommes partis faire une petite marche de 2.5 kms: la Bardedjilidji Sandstone walk.


« Bardedjilidji » signifie chemin sentier en langue aborigène locale, mais fait également référence aux racines de la fleur de la Lily Water poussant sur les marécages du parc.
Nous avançons donc parmi les hautes herbes poussées lors de la Wet, et découvrons des roches de sables. Celles-ci se sont formées il y a des millions d’année. A cette époque, un immense lac recouvrait cette région; au fur et à mesure qu’il s’est asséché, les sédiments déposés au fond se sont transformés en roche. De nos jours, avec l’érosion ces roches redeviennent petit à petit sédiments.



Nous passons à travers une petite grotte.



Un autre passage rocailleux abrite quelques traces de la présence ancienne des aborigènes: peintures et trous dans la roche à la longue de piler le grain.


Cette facile marche fut très agréable, mais le soleil commence à se coucher, il faut donc partir à la recherche de notre nouveau lieu de sommeil.

Sur la route, nous apercevons le ciel menaçant…


Ce soir, nous dormirons au camping gratuit de Malabanjbanjdju.
Encore une nuit chaude, très chaude, mais au sec cette fois ci !





Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Northern Territory
commenter cet article

commentaires

Buellwhipxm ;-) 06/05/2009 20:32

a vous de deviner ce que cache mon pseudo....

on peut dire que les paysages on bien changés... magnifique !

on vous fait de gros gros gros bisous
a tres vite

laeti chouchou 06/05/2009 18:52

Magnifique le paysage, ça change de l'eau transparente, le sable blanc... Vous avez l'air de vrais aventuriers !
Ca fait plaisir vous au moins vous n'avez pas encore éclaté vos petits coussins pas rapport à moi qui n'avait duré que 2 minutes dans mes mains, mdr !!!

Gros gros bisous les loulous

carine+et+mika 06/05/2009 10:25

sympa, cette petite histoire sur les arborigènes, nous cultive un peu. Nous attendons la suite des aventures avec impatience.... Bonne nuit a vous
gros énorme bisous

Papa+&+Maman 06/05/2009 06:44

Quelle belle rencontre, vous avez de la chance!
Encore une journée bien remplie, et avec le soleil.
Comme retour de l'enfer c'est pas mal.lol!
plein de bisous et merci pour ces beaux articles.