Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 11:58
 Du 7 au 17 juillet 09

Et voilà, nos derniers 15 jours en Australie se profilent à l’horizon. Après 9 merveilleux mois à voyager dans ce beau pays et 10 jours d’intense découverte de la Nouvelle-Zélande, nous sommes de retour à Melbourne - ville que nous n’apprécions que moyennement.

Nous étions donc à la recherche d’une dernière expérience de wwoofing afin de partager nos dernières semaines avec des Australiens, mais aussi pour éviter d’être en tente en plein hiver.
Après de nombreux refus, car pas de travail à proposer étant donné la saison, une charmante dame nous répond favorablement par téléphone.
Nous commencerons donc à travailler dès le lendemain dans une ferme de lavande.


Comme convenu, nous arrivons au lieu dit pour midi. L’endroit est paisible, verdoyant… la campagne quoi !
Sally et Jane sa maman, nous accueillent avec un grand sourire puis nous font faire le tour du propriétaire.


10 hectares rondement menés qui abritent, bien évidemment des champs de lavande,


mais aussi un B&B 5 étoiles,



un petit café


et un magasin pour la vente des produits artisanaux.



Et même un cimetière pour animaux domestiques ! Si si, ca existe et il parait que c’est plutôt un bon business !


Tout cela est très bon signe pour nous, car c’est synonyme de diversité du travail.
Sally nous conduit ensuite dans sa maison, qui pour le temps de notre séjour ici, sera également notre maison. Nous découvrons notre chambre, avec un grand lit double spécialement installé pour nous et munis d’une couverture chauffante… Le luxe !



Nous pouvons utiliser tout ce que l’on veut : TV, Hifi, livres…. Et même le frigo ! Bien rempli évidemment !
Notre hôte s’éclipse et nous laisse découvrir notre nouveau chez nous. Nous lisons le règlement intérieur. Nous devons travailler 4h30 par jour pour chaque nuit que l’on passera, et si pour une raison ou une autre, nous pouvons effectuer nos heures de travail, il nous en coutera 25 $… Honnête.
Les horaires de travail sont de 10h00 à 15h00; pas très pratique car en plein milieu de la journée, mais cela nous permettra de nous reposer un peu.

Nous sommes appelés pour le déjeuner dans le café. Des clients m’interpellent pour me demander des renseignements sur la propriété. « Désolée, je viens juste d’arriver et je n’ai pas encore ces informations. » Les personnes s’excusent car elles pensaient que je travaillais au café. Ca fait plaisir, c’est que j’ai la tête de l’emploi !
Nous faisons plus ample connaissance avec nos hôtes autour d’un bon repas.

Bien rassasiés, nous débutons notre journée de travail. Sally prépare un grand salon de 11 jours en septembre et a besoin de nous pour confectionner et emballer les produits.
John a pour mission de remplir les déodorants à la lavande sans aluminium.


Je profite de cette occasion pour rappeler que nombreux des déodorants en vente sur le marché contiennent de l’aluminium. Une étude récente à démontré que le nombre de cancer du sein est décuplé lors de l’utilisation de ces déodorants.
L’aluminium bloque en effet, les pores donc nous ne transpirons plus, mais ce n’est pas un phénomène naturel, et notre corps a besoin d’éliminer les toxines. Les mauvaises odeurs quant à elles, sont causées par les bactéries, il suffit donc d‘éliminer ces bactéries.
Donc toutes à vos déodorants et lisez bien attentivement l’étiquette. S’il contient de l’aluminium , direction la poubelle; c’est juste une question de santé.
Le déodorant que John met en bouteille est à base de lavande. La lavande est réputée pour son pouvoir antiseptique naturelle, donc adieu les bactéries, donc adieu les mauvaises odeurs et tout cela sans la moindre trace d’aluminium…

Voilà, le petit aparté santé est terminé.

Mon premier travail quant à moi consistait à remplir des petits sacs de lavande; 40g pour être précise ! Les clients pourront le glisser sous l’oreiller et passeront ainsi une bonne nuit…
Une fois mes 50 sacs remplis, j’ai changé de poste et ai été réquisitionnée au emballage. Je devais faire le packaging des « hot packs » que l’on fait chauffer au micro onde avant de les déposer sur la nuque, le dos ou au niveau d’une douleur.


Nous terminerons notre journée par une battue aux mauvaises herbes dans les rangs de lavande…



Et par une petite heure d’aménagement d’un parterre de fleurs… C’est par ce job que nous débuterons notre journée de demain.


Le soir, nous dinerons avec Sally… Un délicieux repas, bien varié et aux multiples saveurs… Ces 7 jours de wwoofing s’annoncent vraiment sympathique !


Nous nous réveillons tranquillement vers 8h30 après une bonne nuit. Nous prenons notre petit déjeuner à base de céréales, de thé frais, de pain maison et de miel, confitures artisanaux… délicieux.
10 heures sonnent, nous chaussons nos bottes, mais changement de programme, nous retournons dans le hangar pour préparer les produits de lavande.
John continue son embouteillage de déodorant et moi je dois remplir des petits sacs bien kitch de sable et de lavande.


Une fois ce job fini, je vais au stand embouteillage, juste à côté de Joe. Je dois maintenant remplir des « roll on » d’huile essentielle. Ce produit est idéal pour appliquer une petite quantité sur les tempes par exemple pour soulager les légers maux de tête, sous le nez pour aider à trouver le sommeil ou tout simplement au niveau des poignets comme parfum.


La pauvre Sally, elle risque de faire faillite avec nous ! Entre John qui renverse les déodorants et moi qui suis trop généreuse et fais des flacons bien remplis… !

Midi arrive très rapidement et nous déjeunons encore une fois comme des princes. Au menu, différentes crudités mais surtout un pesto maison avec des noix de cajous… Trop bon !

Finalement nous reprenons notre travail dans le jardin après le déjeuner. Au fur et à mesure, le parterre prend forme. Le soleil est au rendez vous et petit à petit nous ôtons toutes les couches de pulls pour se retrouver en tee-shirt… à manches longues ! C’est tout de même l’hiver !


15h arrive plutôt rapidement et annonce la fin de notre journée de travail.


Les jours se suivent et se ressemblent un peu à la ferme de lavande; Les deux premières heures de travail sont consacrées à la confection des produits de lavande.


Bain moussant, shampoing, crème hydratante, déodorant, huile de massage, parfum, pot pourri, peluche odorante, bonbons… la lavande est déclinée sous toutes ses formes.
Une fois le produit mis en bouteille, il passe à l’étiquetage.





Les deux heures de l’après midi, nous sommes plutôt sous les ordres de Jane (la maman); du coup, nous travaillons en extérieur dans le jardin sous l‘œil attentif des vaches.


L’après midi, après 15h00, lorsque nous avons accompli nos heures de travail, nous allons nous occuper de Troopy. Il est venu le temps pour lui de bénéficier d’un nettoyage minutieux. Nous le frottons dans les moindres recoins pour le remercier de ses bons et loyaux services.



Le soir, il y a toujours un bon diner qui nous attend. Nous aidons Sally à cuisiner et échangeons les bons plans recettes.


Sally, fan de rock’n’roll, va danser 4 fois par semaine avec son ami Mickael. Nous restons donc bien tranquillement à la maison devant un bon DVD ou tout simplement au lit ! C’est assez rigolo, nous avons l’impression d’être les parents qui laissent les enfants aller en boite !

Mais ce dimanche là, Sally nous a proposé de partager la soirée avec eux. Après une bonne journée shopping à Melbourne, nous revêtissions nos plus beaux vêtements et rejoignons le petit couple de danseurs à Dandenong.

Nous arrivons dans cette grande salle où l’orchestre mettait le feu… au club du 2ème âge et demi !!! De nombreuses têtes blanches et grisonnantes tournoyaient au rythme d’un Boogie Boogie ou d’un Cha Cha endiablé.
Nous commandons notre diner (rien de très exceptionnel, juste un resto chinois…) et profitons des lieux.


L’orchestre fut remplacé par un DJ : DJ Jeff ! Attention, ca décoiffe… pas du tout ! A notre grande surprise ainsi qu’à la déception de Sally et Mickaël, le rythme de la musque a considérablement ralenti et seules des chansons qualifiées d’ennuyantes par notre petits couple de danseur résonnent sur la piste de danse presque vide.
Un peu plus tard dans la soirée, le rock roll réapparait, pour le plaisir de tous les danseurs.


John et moi allons nous essayer sur la piste. Nous sommes très loin d’atteindre le niveau de tous ces danseurs qui prennent des cours depuis des années, mais nous nous amusons.

Un charmant habitué, Leese m’a invité à danser un Cha Cha. En temps qu’excellent professeur, il m’a donné ma première leçon et j’ai pu le suivre sans trop lui écraser les pieds !!
Toutefois, ce soir là, nous avons plus été spectateur qu’acteur. Nous avons découvert des danses dont on ne connaissait même pas le nom et avons vu les fameuses danses country ! Hiii ha ! Vive les cowboys !
22h30 sonne et annonce la fin de cette soirée. Nous avons passé un agréable moment en compagnie de Sally et Mickael.


Le lendemain, nous reprenons nos activités habituelles : John remplit de nouveaux des bouteilles de crème hydratante. Avec cette activité, ses mains n’ont jamais été aussi douces !
La crème étant un peu trop épaisse pour remplir correctement les bouteilles, il a dû improviser et trouver une astuce…


Attention derrière ! Aba tant pis, un carton parterre !

Quant à moi, je me suis essayée à la préparation du thé à la lavande. 300g de ça, une cuillère de ceci, 4 de celle là et un peu de ça et voilà 500g de bon thé à la lavande. Je devais ensuite confectionner des petits sacs de 50g. Facile sauf que dans ma recette, j’avais oublié l’ingrédient pratiquement le plus important : la lavande ! Difficile de vendre du thé à la lavande s’il n’y a pas un seul gramme de lavande dedans ! Alors, on refait le même travail, mais à l’envers !
Je pense que Sally va nous maudire à la fin de nos 15 jours !!!


Pour le déjeuner, nous avons eu le droit à une sorte de croque monsieur version pizza. Jane a enfin compris que nous étions des grands mangeurs et John a même eu le droit à une part et demi !! Ouhou !

L’après midi de travail fut consacrée à la protection des jeunes arbres dans le champs de Comète, le cheval. Sous les ordres de Jane, nous prenons la brouette et descendons jusque dans le fond du champs où elle nous explique notre travail. Elle se rend compte qu’il manque des piquets alors nous partons avec elle pour en chercher des nouveaux. Elle nous demande de prendre la brouette, alors on retourne la chercher. Arriver devant la petite cabane, John s’approche avec la brouette afin de prendre tous les bâtons, mais j’en ressort avec seulement deux dans la main ! Nous éclatons de rire et John propose d’aller chercher la seconde brouette pour porter les bouts de bois, mais Jane n’a pas compris la boutade et répond « Non non, ce n’est pas la peine ! » Nous étions mort de rire…

Notre travail consiste donc à fixer un morceau de plastique à l’aide de trois tuteur autour des jeunes pousses. Facile, mais c’était sans compter l’aide de notre malicieux compagnon de travail. Le cheval passait derrière nous et enlevait tous les bâtons que nous avions planté !



Après plusieurs tentatives pour le dissuader de prendre les bouts de bois, il change de tactique et va s’occuper des plastiques !


L’animal très taquin semble vraiment se moquer de nous !


Après avoir élevé un peu la voix, Comète nous tourne le dos et se met à bouder. Il est vraiment expressif et très attachant ce canasson.


Le soir, John et moi préparons le diner. Au menu, ma fameuse tarte d’oignons caramélisés aux poireaux. Nous avions un petit air de la maison dans nos assiettes. Délicieux.

Mercredi soir arrive et Sally nous propose de venir à un cours de Rock. Nous sommes un peu claqués mais saisissons l’occasion.
Nous nous retrouvons donc au Nar Nar Goon Community Center, l’équivalant de la salle des fêtes de Domalain avec une trentaines d’autres personnes. La prof branche son micro et nous voilà en rang, les femmes d’un côté et les hommes de l’autre. Nous apprenons le pas de base. Ok, jusque là tout va bien, d’autant plus que Sally me l’avait déjà montré. Au fur et à mesure que l’heure avance, nous progressons dans le niveau et multiplions les enchainements. A chaque fois, nous changeons de partenaires, ce qui nous permet de faire connaissance et surtout d’apprendre plus rapidement car lorsque vous êtes avec un bon danseur, tout vous parait plus simple !


Notre premier cours de rock touche à sa fin; nous avons passé un agréable moment. Nous reste plus qu’à réviser et répéter pour ne pas oublier.
C’est maintenant le cours, niveau intermédiaire. Les gens nous sollicitent pour y participer prétextant que l’on s’en est bien sortit pour le cours des débutants. Mais nous refusons, pour une première fois, c’est déjà pas mal, on va plutôt être spectateur. Quelle sage décision ! A la vue des pas qui s’enchainent, nous sommes bien contents d’être assis sur une chaise !


Nous restons quelques temps au cours et rentrons « à la maison » car demain une grosse journée nous attend. 30 personnes sont attendus pour le déjeuner au café alors nous avons été réquisitionnés pour aider Jane… Espérons que ce ne sera pas que pour faire la plonge…

Jeudi 16 juillet

Nous commençons une demie heure plus tôt que d’habitude car aujourd’hui 30 personnes sont attendues au café pour le déjeuner.
Nous débutons la matinée par le dressing des tables… mais version australienne; c’est-à-dire de façon très très désorganisée !
Nous mettons les serviettes, puis les fourchettes dessus. Nous sommes ensuite demandés en cuisine pour 2 - 3 bricoles. Puis Jane nous demande de mettre les couteaux et les cuillères. Puis les carafes d’eau… Pas top pour avoir de l’eau fraîche, il n’est que 9h50 !
Une fois les tables dressées Jane nous dit : « oups, nous allons utiliser cette table pour faire le buffet. Mettez les assiettes sur une autre table ! » Faire et défaire. C’est définitivement l’art de travailler des australiens !
Bref, nous avons été sous les ordres de Jane toute la journée. Nous avons préparé le colscow, la salade composée, terminer le crumble, garnir les scones…


Lorsque le groupe de petits vieux est arrivé, nous étions en cuisine près à intervenir au moindre signe de Jane. Nous avons ainsi desservi et bien évidemment été de corvée de plonge !Impossible d’y échapper !
Encore une fois la logique australienne fait fureur. Nous devons faire la vaisselle à la main, puis mettre tout ce qui est en contact avec la bouche (c’est-à-dire fourchettes, cuillères et verres) dans une machine qui stérilise. Mais lorsque la machine est finie, tout est recouvert de mousse, donc vous devez tout essuyer avec un torchon, loin d’être stérilisé lui !
Bref !
Nos petits vieux semblent être contents du repas, alors c’est l’essentiel.

Voilà notre dernière journée de wwoofing se profile. Aujourd’hui, rien de très fatiguant; Nous devons nettoyer la cuisine et faire les poussières dans le salon. Puis passer un bon coup d’aspirateur dans toute la maison.

Demain, nous quittons Jane et Sally pour retrouver nos amis Marcus et Jenny pour le fameux match de Footy.
Notre expérience à la Lavender Farm a été dans l’ensemble plutôt reposante. Travailler au contact de la lavande est agréable car ca sent toujours bon…mais au bout de 15 jours, vous n’en pouvez plus de la couleur violette !


Pour découvrir la ferme de Serendipity : cliquez ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Victoria
commenter cet article

commentaires

ozy days 06/09/2009 12:30

Salut,

L'organisme spécialisé sur l'Australie http://www.goaustralie.com/ organise les OZY DAYS, les RDV australiens 3 en 1. Le but des OZY DAYS est de rencontrer, partager, s’informer sur l’Australie et auront lieu 4 fois par an. De plus, il y a aura un tirage au sort avec des cadeaux à gagner dont un billet d’avion pour l’Australie.

Pour en savoir plus et vous inscrire GRATUITEMENT :
http://www.ozydays.com/

See you !
PS : N’hésitez pas à mettre un lien du site des OZY DAYS pour partager l’information.

Papa & Maman 23/07/2009 08:39

C'est la fête ils sont revenus.
Bisous à tous.
Vivement Dimanche!

Patrice 21/07/2009 17:05

Non c'est pas le délégué qui aura le dernier mot, c'est moi !
A demain matin, bon vol
Bises
Patrice

Papa & Maman 21/07/2009 16:12

Et bien vous m'aviez dis fini le blog.
Pour le dernier article je ne suis pas la première, je suis frustrée.lol
Mais je vais vite me consoler vous allez bientôt être là.
Je vous fais plein de gros biosous en attendant dimanche avec impatience.

laeti 20/07/2009 17:07

Ah le dernier article, ça fait bizarre mais bon dans deux jours vous êtes en France et ça c'est que du bonheur !!!! Gros gros bisous impatient de vous retrouver !