Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 03:36
Du 11 au 13 mai 2009

Jour 1 :

Nous quittons Broome après nous y être très largement attardé, pour cause de la Moon Staircase. Notre programme pour cette semaine est de partir sur les traces du film Australia : la Gibb  River road, qui était autrefois la route du bœuf. Cette route accessible qu’en 4x4 est dans notre esprit le cœur des Kimberley. C’est donc tout excités que nous rejoignons Derby, qui annonce le départ de la Gibb. Nous tentons de prendre quelques informations à l’office du tourisme, mais rien de très informatif.

Le Prison Tree, baobab de 14 m de circonférence, ne nous laisse pas insensible, car outre sa taille impressionnante, il renfermait autrefois des prisonniers aborigènes.



En effet, les blancs les kidnappait pour travailler à la construction des routes, ou sur les bateaux de la culture perlière.

C’est partit donc pour 700 kms de pistes poussiéreuses et de paysages nous attendent. Nous suivons quasi tous les qui nous invitent à la découverte des lieux.

Nous stoppons tout d'abord à Windjana NP.


Nous nous acquittons de notre pass moyennant 10$ et entamons la randonnée dans les gorges qui renfermaient autrefois une barrière de corail.


Difficile a imaginer et pourtant...



 La qui rivière coule au fond de la gorge est calme, c‘est probablement ce qu‘apprécient la colonie d‘une 70aine de crocos qui habitent ici. Ces « Freshies » se lézardent au soleil sans se soucier des marcheurs, car si vous êtes des lecteurs attentifs au blog, vous savez déjà qu’ils sont inoffensifs avec l’Homme…bien qu’ils aient des dents impressionnantes. 





Nous apprécions donc cette balade qui remonte la rivière, que les falaises surplombent, à photographier tous ces crocos. Nous ferons demi tour lorsque  la présence de ces reptiles se fera plus rare et les paysages moins saisissants.







Retour donc à la voiture, pour un verre de crush (sirop) framboise avec le sentiment commun que 10$ c’est l’arnaque !


Retour sur la route de la Gibb, en très bon état (bien que poussiéreuse et caillouteuse), puisque qu’elle vient juste de rouvrir et que les ouvriers terminent les travaux. Il n’en sera pas de même dans 6 mois après que des milliers de 4x4 l’aient empreintée

Il est trop tard pour rejoindre notre prochain arrêt. Nous campons donc au milieu d’un champ d’herbe sèches, sous une lumière magnifique de coucher de soleil.

 
Dépliage de table, Plantage de tente, service de l‘apéritif et préparation des pâtes…nous savourons ce grand air d’aventure au milieu de nulle part.




Nous ne nous lassons vraiment pas de ce spectacle naturel, surtout dans les Kimbeleys…
Nous serons tout de même couché a 6h00 comme des pépés, car la lumière disparait très vite laissant place a un ciel magnifiquement étoilé et à quelques bâillements dues à la route un peu secouante.
Nous laisserons toutefois la tente ouverte pour ne pas perdre de vue ces étoiles qui accompagnent toutes nos nuits ainsi que la lune à laquelle nous tenons comme notre veilleuse.  Dans cette ambiance de charme nocturne, nous perpétuerons notre tradition des soirées écourtées pour cause de fatigues, mais repoussées pour des longues discussions improvisées depuis nos sacs de couchages...comme en colo !


Jour 2 :

Au matin, nous plions notre campement après notre traditionnel petit déjeuner énergétique jus de fruits, céréales et lait frais, pain de mie, Nutella, beurre, confiture et pamplemousse frais…pour ceux qui pensent que l’on souffre de mal nutrition, les voilà rassurés !

A une heure de route se situe l’embranchement pour le King Léopold Gorge. Une route de 29 kms parfois chaotique,  mais qui se fait sans problème si l’on prend son temps et qu’on ne roule pas comme certains bourrins que l’on a croisé.

Cette fois-ci, le coup du parc à 10 dollars pour une marche, sera pour un autre, car nous ne nous arrêterons pas à la guitoune qui collecte par des enveloppes de confiance, les frais d’entrée. Nous tracerons donc directe au début de la marche de Bell Gorge. Une lieu apparemment fréquenté a en croire le nombre de car touristiques. Et pour cause, une courte marche vous permet d’accéder à de magnifiques piscines naturelles, et si vous prenez l’extra de 200 mètres,  vous pourrez vous rendre au pied la cascade pour un bain….FRAIS !


 Anne suivra son instinct (et des piles de petits cailloux que l’on appel des « petits bonhommes ») pour se retrouver plus au fond de la gorge où les gens ne se rendent que rarement, préférant la très belle vue sur la cascade. Ce sera donc petite piscine privée avec massage tout aussi jouissif et solitaire.




Nous repartons direction de Troopy, pour reprendre la route de la Gibb River Road, avec la conviction de n’avoir volé personne…car l’endroit est très beau, mais 10 dollars ça fait cher la marche de 1 heure A/R.

Quelques 80 kms plus loin, les Galvans Gorge nous font un appel du pied, par leur proximité. Nous nous rendons donc sur place, et sommes charmés par ce lieu ravissant.



Presque trop parfait avec le coup du Baobab tout en haut, pourtant nous ne nous y baignerons pas car on connait la température de l’eau et la journée est déjà trop bien avancée pour que soleil ne nous réchauffe suffisamment sur le chemin du retour. C’est dommage, ce lieu doit être parfaitement bien éclairé en journée pour prendre de jolies photos.

Nous ne nous arrêterons pas à Mt Barnet, car nous ne savons ce que nous y trouverons mise a part des hébergements. Cela ne nous concerne donc pas car nous, notre hébergement se situe partout, au milieu de la nature et des petits oiseaux le matin et surtout loin, très loin des générateurs bruyants. C’est donc encore une fois, au milieu de nulle part que nous planterons la tente. L’endroit est moins joli que celui de la nuit précédente, mais tout aussi calme. Bonheur !



Jour 3 :

Nous sommes a seulement 30 kms de Mt Elisabeth. Un ranch qui accueille des woofers, mais trop d’incertitudes nous anime pour oser leur demander d’y travailler seulement quelques 2 ou 3 jours. Tant pis, nous verrons par la suite du voyage.


Nous sommes à l’embranchement qui conduit à la côte nord des Kimbeleys. Là encore, nous ne savons pas si nous sommes suffisamment préparés pour pouvoir arpenter tous les kilomètres qui nous conduisent au Mitchell Falls. Outre la route dont nous ne savons pas grand-chose de l’état, qu’en est il de ce que nous sommes sensés trouver là bas. Pour toutes ces raisons et pour économiser notre Troopy, nous poursuivons sur la Gibb. Et quelle piste…absolument rien, mais rien ne nous fera trembler tant la route est ennuyeuse. Aucun paysage dégagé, aucune montagne…de la pampa sans intérêt. D'autres en revenche sont au boulot et déclanchent les feux controlés pour régénérer la végétation.


C’est donc une bonne journée de route que nous remplissons de kilomètres jusqu’au passage de la Durack River, sur laquelle débute un semblant d’excitation. Un petit passage en mode 4x4 et nous voilà de l’autre côté…Derrière se découvrent peu a peu quelques falaises surplombant notre route.





Ce qui fait en partie la réputation de la Gibb River Road, est la passage de la Pentcoast River. Une rivière dont la traversée peut atteindre 100 m pour une profondeur de plus de 60 cm. En saison humide elle doit probablement faire plus 1.5 m  de profondeur…


Pour nous et notre Troopy, ce serons que quelques 40 cm que nous rencontrerons…pas de gros challenge, mais la traversée d’une rivière mythique avec un super son sorti tout droit de l’ipod (« Car Wash »…énorme non ?) …nous satisfera largement. Troopy’s the Best !






D’autant plus que même dans le film Australia, cette rivière est mentionnée comme une légende. Gare toutefois à ne pas descendre pour prendre une photo de votre 4x4 qui prend un bain....Croco Attack !




 Alors c’est tout sourire que nous reprenons la route, avec derrière la rivière de superbes falaises qui réapparaissent au dessus de nous.







 Le soleil se teinte de ses couleurs les plus chaudes, nos enceintes de voiture crachent ses sons les plus entrainants, et nous roulons à vive allure dans un décor splendide. C’est sans hésitation le moment fort de cette route pour nous. J’adore rouler quand le soleil se couche…c’est un sentiment de liberté exaltant qui me gagne à chaque fois à la Telma et Louise. Et lorsque, j’ai de plus la femme de ma vie qui me sourit à mes côtés, c’est un paroxysme de bien être qui me gagne et l’envie que la route soit comme notre histoire…sans fin !




Nous, nous retrouvons à l’embranchement pour EL Questro, où nous avons fait du woofing il y a 2 semaines de cela, et redécouvrons avec délice les derniers kilomètres de la Gibb qui vous ramènent tout droit à la route goudronnée et à l’air de repos où nous passerons la nuit.



La Gibb River Road en résumé :
Pourquoi tant de locaux attendent si patiemment sa réouverture tous les ans ? Une énigme pour nous. Nous sommes probablement passé à côté de trésors cachés, faute de préparation et d’existence de document sur la route. Les 700 kilomètres jusqu’à la Pentcost river et le cascades ne valent pas tonnes de poussières avalées, mais cette route change de la Highway. Si vous décidez d’en faire un petit bout, c’est définitivement la route entre Durack river et la Highway, qui est la plus spectaculaire, sans oublier bien sûr le parc d’El Questro qui est Gorgeous !




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Western Australia
commenter cet article

commentaires

Carole 16/06/2009 16:31

eh dites donc, les blasés les 10$ c'est pour les touristes qui sont pas là depuis 10 mois et qui sont super contents de voir tout plein de crocos qui, je vous le rappelle, ne courent pas les rues de tous les pays du monde!!
non mais!

Sophie 08/06/2009 04:53

Certains paysages son magnifiques c'est vrai... mais le texte est encore plus beau !
bisous les amoureux

Papa+&+Maman 02/06/2009 10:31

Nath tu as peu être une chance d'être la première cette semaine, je suis en vacances.
Donc je vais me lever plus tard.
Anne et Jonathan vont bien je viens d'avoir un message ils pensent pouvoir donner plus de nouvelles dans une semaine.
Bisous.

nath 01/06/2009 16:25

LOL !!!!!!
oui jai vu ca hier ...bon la prochaine foi c moi lol
bisous
nath

laeti chou 01/06/2009 08:52

Trop trop beau ces paysages, c'est tout simplement splendide !!!
Bon Jo a quand la demande de mariage à ma chérie car closer 2 va bientôt sortir et il me faut un scoop... hi hi hi !!!!

Gros gros bisous les loulous