Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 05:33
Le 30-31 mars 09

Nous arrivons devant l’embarcadère du bac qui traverse la Daintree River. 2 minutes de traversée pour 10$50... Ca fait cher de l’heure, surtout lorsqu’on vous rappelle très autoritairement que vous devez être à l’intérieur du véhicule… Rrrrrrr !


Bref, deux minutes  plus tard, nous voilà dans un nouveau monde: celui de Jurassique parc !

Nous stoppons le moteur quelques minutes pour jouir de la vue sur Alexandra Range depuis le belvédère de Walu Wugirriga.


Mais ce ne sera pas ici que nous déjeunerons, trop busy, comme on dit. Nous poursuivons notre avancée jusqu’à Cow Bay. Une jolie plage, mais hors de question de rester au soleil, on profitera de l’ombre des palmiers et autres arbres exotiques pour manger.

Ce soir, nous avons prévu de camper à Noah Beach, mais lorsque nous arrivons devant l’entrée: une barrière nous empêche de continuer. Cette fois ci, on respectera l’interdiction car l’annonce d’une grosse amende pour tous outre passeurs nous refroidi. Un peu désemparés nous poursuivons notre route jusqu’au village de Cape Tribulation.
En chemin, nous faisons une petite halte pour marcher un peu dans la forêt tropicale. Toujours aussi impressionnants ces arbres…



Sur la route nous sommes amusés par les panneaux de signalisation trafiqués. Un dos d’âne devient une tête de bonhomme avec un chapeau ou un escargot !


Ou encore celui-ci qui rappelle de rouler doucement pour préserver les fameux casoars que l’on n’a toujours pas vu.

Arrivés au village, on réserve un emplacement de camping, même si la dame de l’accueil n’est pas très accueillante. Une fois la tente montée, on file faire un volley dans la piscine contre 3 israéliens. Quelques minutes plus tard, notre équipe est renforcée par Nina, une allemande. Et devinez qui a gagné ! NOUS !

A la nuit tombée, on utilise la cuisine du camping pour préparer notre petit diner, alors que tous les autres backpackers vont manger au resto de l’hôtel.
John étonnera quelques personnes lorsqu’il ouvrira d’une main de maître notre noix de coco. Deux ou trois bon coup bien placé et hop, elle s’ouvre comme une fleur… Ca sert d’aller au marché de Port Douglas !
En tout cas, une noix de coco, bien fraîche, mangée au Douk Douk… C’est la classe !

Allez dodo après une bonne douche.
Le lendemain matin, avant de quitter  le camping, nous allons faire un tour à la plage juste à côté.
Pas de sable fin et probablement quelques méduses dans l’eau, mais tous ces cocotiers…on ne s’en lasse jamais…



Puis, nous partons visiter la Bat House, autrement dit, la maison des chauves souris. Nous sommes très loin de l’idée de la maison hantée, toute sombre, avec des toiles d’araignée… ah si, il y a avait des toiles d’araignées… mais il y avait aussi un gentil volontaire qui nous a donné plein d’informations sur ces volatiles mal connus.
Surtout, nous avons fait la rencontre de Sunrise. Une chauve souris de 18 ans recueillie dès ses premiers jours par des volontaires alors qu’elle flottait presque sans vie dans la Daintree River.



C’est ainsi que bous avons appris que si une chauve souris n’a pas appris à voler dans ces tous premiers mois de vie, elle ne  volera jamais.
Ces petites bêtes sont totalement différentes de ce qu’on peut imaginer. Elles ne font pas peur et sont même plutôt attachantes.

Après s’être assurés du bon état des routes avec l’épicier du coin qui fait un peu tout, nous nous engageons sur le Bloomfield Track. Ce sont plus de 4 heures de pistes qui nous attendent pour rejoindre Cooktown.
 Ce pays prend une toute autre allure quand vous voyagez en 4x4. Nous avons basculé de l’autre côté d’une barrière. Lorsque vous voyagez en 4x4 en Australie, vous êtes un tout autre touriste. C’est comme si vous avez rentré un code dans votre nouveau jeu vidéo qui vous débloque les niveaux. Là où bon nombre de touristes font demi-tour, vous poursuivez et découvrez des paysages sauvages de carte postale. 

Troopy s’amuse comme un fou sur ces chemins poussiéreux et nous aussi. Nous arrivons à notre premier ruisseau. Après quelques photos, car l’endroit est tout simplement sublime et vraiment typique avec ce panneau « attention aux crocos ! »


Puis très prudemment, encore plus que si je devais traverser une autoroute, je passe de l’autre côté du ruisseau, afin d’avoir de bonne photo de Troopy. C’est que c’est un métier à risque que d’être journaliste pour Génération 4x4 !

Joe au volant de Troopy, s’élance sur ce ruisseau très caillouteux.


Quel terrain de jeu cette piste ! On s’éclate.


Cette piste a un peu l’allure d’un circuit de Grand Huit dans les fêtes foraines, les loopings en moins heureusement. Parfois, c’est tellement pentu que nous nous retrouvons complètement collés à notre siège avec juste le ciel comme vue via le pare-brise. Et lorsque l’on arrive en haut… Woua ! La vue est magnifique, avec au loin, une plage, et un sable blanc… On a l’impression que la plage est en hauteur…Où Est-ce ? On veut y aller !


Quelques kilomètres plus loin, un panneau nous informe de la présence d’une plage. Vite on gare Troopy et direction cette plage. Après quelques mètres au travers d’une végétation luxuriante, nous sommes époustouflés par la beauté de cet endroit.


Une plage complètement déserte bordée par les mangroves, les palmiers, les cocotiers et autres. Juste magnifique.




Nous photographions la plage sous tous les angles; à chaque fois que nous nous retournons, nous reprenons encore une photo, même si on l’a déjà dans la boite. C’est incroyablement beau…


C’est de loin ma plage préférée avec celle de Witheheaven dans un autre style. Celle ci est si sauvage, si déserte… On est tout chose devant tant de beauté.



On veut bien évidemment être sur les photos, alors même si on galère à régler le pied, on persiste !






Il nous reste encore de la route et il faut veiller à ce que l’on traverse les autres rivières à marrée basse, donc en route.
Cette fois ci, c’est moi qui prends le volant. Y a pas de raison, moi aussi je veux jouer avec Troopy !



Le premier « obstacle », super facile,  un petit pont de bois…


Par contre, lorsque j’arrive au pied d’une petite rivière, je fais moins ma maligne. C’est qu’il y a pas mal d’eau quand même…
Allez, je vérifie que je suis bien en mode 4 roues motrices et j’enclenche la première, sous l’œil presque expert du photographe… c’est trop bien ! Troopy passe sans aucune difficulté cette rivière en soulevant des gerbes d’eau ! Encore encore!


J’arrive même à prendre Joe en photo qui prend une photo pendant que je traverse!!!


La suite de la route sera plutôt facile et on retrouvera le goudron. Dernière étape, traverser la Bloomfield River.



Le Lonely Planet nous a fortement conseillé de visiter les cascades de  Bloomfield.
Alors après s’être trompés de chemins, on fait un demi tour, demandons notre route aux ouvriers pour cette fameuse chute d’eau et encore une fois nous ne sommes pas déçus du voyage.







Aucun panneau n’indique cet endroit. C’est comme un trésor caché que tu découvres lorsque tu arrives au pied de la cascade. La lumière du soleil couchant majore encore plus la beauté de ce lieu.



Sur le chemin du retour, des chevaux viennent nous saluer, presque jusque dans Troopy ! Je vous raconte pas comment Ruby s’est caché sous la banquette !


La dernière portion de route avant de rejoindre Cooktown sera elle aussi très belle. Soleil couchant, poussière soulevée sur le passage de Troopy = Super Photo !



Nous terminerons notre journée par les montagnes noires; des collines nées il y a 260 millions d’années et formées de milliers de blocs de granits. Les aborigènes locaux l’ont surnommée « Kalcajagga » (lieu des lances). Certaines cérémonies sont toujours pratiquées dans ces montagnes où certaines choses inexpliquées sèment le trouble…. Il semblerait que plusieurs vaches et chevaux auraient disparus dans ces terres et qu’il a y des turbulences dans l’air juste au dessus de la montagne qui provoquerait des crashs d’avion…
En tous les cas, ces montagnes sont impressionnantes mais nous les regarderons que depuis la route !

Cooktown ! Nous y voilà.
Quelle belle journée et surtout quelle route magnifique.







Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Queensland
commenter cet article

commentaires

carine+et+mika 16/04/2009 22:27

Merci troopy, pour ta performance sur cette mauvaise route! en effet, la plage, le rêve.... encore et encore du rêve

Papa & Maman 13/04/2009 11:18

C'est magnifique et plus que ça.
Bravo les acrobates.

laeti 12/04/2009 10:08

J'adore vos photos, on dirait des mannequins, vous êtes trop beaux !!!

Gros gros gros gros gros gros bisouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus les loulous