Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 01:50
Du 7/01/09 au 11/01/09

Nous arrivons à Port Stephen dans la nuit  et au petit matin, nous découvrons les lieux de jour.

Nous commençons la visite du coin, en nous rendant à la pointe Est de la baie, au Tomaree National Park. Une courte balade sur une petite colline au bout de la plage, chargée d’histoire. Par les légendes Aborigènes tout d’abord, mais le coup de la montagne sacré on connait….et le site abrite également des canons qui ont servis durant la 2ème Guerre mondiale.
Quoi qu’il en soit la vue la haut est superbe, et ce n’est pas les araignées qui habitent le coin qui nous diront le contraire.



Nous avons également le souhait de tenter d’apercevoir des dauphins dans la baie, mais il faut croire que le temps maussade les fera rester sous leurs algues bien au chaud.


Sur la descente nous croisons une sorte de lézard d‘1 mètre de long. Impressionnante bête qui fut peu discrète en tentant de remonter dans l’arbre.



Laissons le tranquille il est tout effrayé le pauvre.

Sur la plage les pélicans eux cherchent un peu de poisson, et si la vue depuis la mer ne leur convient pas…un ou deux petits battements d’aile et les voilà en vue plongeante.



Le ventre gargouille, nous allons comme à notre habitude là où nous avons repéré des BBQ. Ce soir Anne en profite pour faire de la mayonnaise maison avec les conseils d’Annie, l’ex chef cuistot de Falls Creek. Vous vous dites qu’il  est plus simple d’aller en acheter au supermarché. Et bien oui…mais non. Leur mayo ici est sucrée c’est vraiment une horreur.


Ce soir le repas aura un gout tout particulier, puisque durant notre dégustation, nous avons vu un dauphins à quelques mètres de nous, surement venus faire ses courses pour son diner lui aussi.

Le lendemain matin, Anne avait décidé qu’elle ne m’entendrait dire « j’ai faim » qu’à  l’heure du déjeuner.et pas avant  Elle m’a donc préparé des Pankakes, selon la bonne recette de Mike, celle que nous avons fait avec les enfants. Une cup de farine, une cup de lait, un œuf.


Un petit déjeuner de rois. Nous avons sortis tous les accompagnements sucrés dans Troppy et avons testé tout ce qui était possible et inimaginable en combinant de différentes manières sucre, beurre, Nutella, confiture, coco rappé, caramel et sel. Je dois vous avouer que le Nutella légèrement salé saupoudré de coco était ma préférence. Merci mon cœur…humm on s’est vraiment régalé et j’ai pas eu faim avant l’heure du déjeuner ! Mission accomplie pour ma louloute.

De toutes les façons, j’étais bien trop excité pour penser à manger pour l’instant, aujourd’hui était le jour où nous nous rendions dans les dunes de sables avec Troopy. Le temps est un peu décevant, mais nous nous sommes acuités pour 10 dollars (6 euros) d’un permis de 3 jours dans ces lieux lunaires sans sans rien savoir ce qui nous attendait…comme des touristes quoi.

Mon plan était d’aller voir sur place et de demander quelques conseils. C’est-ce que nous avons fait en nous rendant aux pied des dunes les plus larges de la côte Est et en demandant a un Aussie sur place ce que nous devions faire. Il était super équipé et a laissé ses enfants et sa femme dans la voiture le temps de nous aider a préparer Troopy pour le sable. Il nous a dégonflé nos pneus de moitié et nous a donné quelques conseils de conduite. Merci à lui, c’était vraiment celui sur lequel il fallait que nous tombions.


Nous mettons Troppy en mode 4 roues motrices et s’est partis pour le sable !


Notre première approche de nouveau paysage fut la rencontre avec des dromadaires. Peu de chance de confondre avec le Sahara à la vue des tours opérators qui promenaient les touristes dans toute sorte d’engins, mais nous avons tout de même la sensation d’avoir changé de planète. Des dunes à n‘en plus finit, une plage qui se perd dans les embruns et une mer agitée.


Les premiers kilomètres sur la plage se font sans difficulté, en prenant soin de garder une vitesse constante. Un vrai moment de bonheur de longer la mer à toute allure et musique a fond. Quelle sensation de liberté exquise. Anne goute aussi a ce moment unique au volant de Troopy un sourire gravé sur son visage. Cheveux au vent, assis sur la fenêtre j’observe avec amusement les quelques délurés qui se font tracter par leur 4x4 sur une planche.


Je ne résiste à une petite incartade sur le sable fin des dunes, toujours avec prudence (..et Anne haha très drôle). C’est démentiel !


 Nous roulons 20 kilomètres jusqu’à une épave dont nous savons que peu de choses a son sujet sauf que son approche est délicate, car le sable se fait plus mou. Du coup Troopy nous fait un petit caprice, ne voulant plus bouger. Heureusement une ou deux marche arrière plus tard et nous revoilà bien garés sur la plage…


…pour une séance photo tous les 3 ou même tous les 4, puisque le soleil nous a enfin rejoint .



Autant c’était pas terrible de galérer devant tout le monde dans le sable, mais on assume pleinement notre statut de novices, autant rester bloqué BLOQUE….ça craint. Surtout quand tout le monde préfère prendre des photos plutôt que de les aider…bah quoi ils sont déjà 5 !


Aller nous aussi on y a va, mais on va passer un peu plus sur la plage que eux en les doublant. Mais on klaxonnera pas quand même, on sait être gentleman. Non en vérité une voiture est venue leur porter main forte.

Je reste le long le l’eau, et Anne décide de prendre un grand bol d‘air, en se mettant à la fenêtre. Malheureusement pour elle, une idée diabolique me vint a l’esprit, et je décida de faire trempette avec les roues de Troopy, ce qui par consequent, fera faire trempette a ma petite copilote, qui se rasseya sur le siège TREMPEE ! Heureusement, elle conserve son sens de l’humour (et il vaut mieux avec ce genres d‘idées toutes les minutes) et cette blague provoquera un fou rire interminable des deux côtés.


Imaginez la même gerbe que sur la photo, mais Anne assise sur la porte avant…Ha vous voyez que c’est marrant.

Du coup, ce décor du far West l’inspirera et loin du goudron et des plumes, elle se roulera quand même dans le sable (au barbaresque !).


Nous avons trouvé notre endroit pour la nuit, loin de l’eau, loin de tout, loin de tout le monde. Nous plantons notre bivouac dans ce décor de Laurence d’Arabie, près à se cuisiner un couscous…


Au final nous nous rendons compte que quelques tours opérators passent pas loin de notre campement, mais cela nous fera l’animation de les regarder descendre les dunes avec un Sandboard.


 Nous avons tenté nous aussi tout ce qu’il y a avait dans Troopy pour réaliser les mêmes figures. Malheureusement aucune des bâches, cartons, ou même sac poubelles ne fera l’affaire, si ce n’est une bonne partie de rigolade et du sport chaque fois que nous remontions à pied…voir même descendions à pied aussi !


Pendant notre diner, nous avons eu la visite d’un Ranger, qui cherchait un quad plutôt bruyant dans les parages. Tu m’étonnes, c’est le paradis des Quads ici.
Il nous précise que nous ne pouvons camper à plus de 100 m de la mer, mais que pour une nuit cela passerait. Un couple plutôt discret avec un 4x4 , ça passe partout, nous le vérifions tous les jours.


Nous pouvons donc monter notre tente derrière Troopy, qui nous protège du vent. Loin de tout…


Très loin de tout…


Au petit matin, nous nous rendons compte que le sable tout autour de nous est marqué de nombreuses traces de 4x4 venus faire les foufous dans les dunes. Heureusement que notre tente et notre voiture étaient bien visibles sous la pleine lune. Mais nous n’avons rien entendu. Etrange…

Nous démontons donc notre campement pour nous rapprocher de la mer, mais d’abord, un petit tour de conduite dans les dunes pour de nouvelles sensations de conduite maintenant que nous nous sentons plus à l‘aise. Toujours aussi génial.





Nous découvrons avec étonnement de nombreux déchets styles grandes plaques de métal rouillées, ce qui surprend dans cet endroit qui semble vierge de toute habitation. Une fausse idée puisque nous croisons des maison très sommaires au milieu de ce désert ce qui nous étonnera vraiment.


Après nous être bien régalés dna sles dunes, nous retournons sur la plage pour notyre p^^rochaine campement. Parties de Uno, et gouters au Nutella nous occupent la journée, mais le temps est long. Voilà pourquoi ils ont tous des cannes à pêche ici, ce qui selon moi n’occupe pas beaucoup plus.




Nous assisterons le soir en revanche, a un magnifique coucher de soleil. Le ciel s’est recouvert de couleurs incroyables, habillant les nuages de rose comme une grande parade de la Gay Pride. Un spectacle incroyable que nous n’avions encore jamais vu.




Notre nouveau campement prend une toute autre allure sous la lune.


Une nuit toujours aussi calme, même si (ici aussi !) un oiseau vient « chanter » de façon très matinale, près de votre tente. 

Aller, petit déjeuner encore unique ici, et Troopy reprend la route du retour, toujours le long de la plage, à toute berzingue.


Au moment de retourner sur l’asphalte nous apercevons un 4x4 en difficulté sur les premiers mètres de sable. La roue tourne, c’est à notre tour de venir en aide à quelqu’un d’autre. Nous sortons le matériel de tractage de Patrice (qui est très équipé !) et sortons aussi ce monsieur et sa famille de ce mauvais pas.



Nous quittons rapidement les lieux, après qu’un 2ème, puis 3ème véhicule, vienne s’enquiller dans le sable.

Nous utilisons le Compresseur de Troopy, regonflons les pneus, et direction le Car Wash le plus proche. Un bon coup d’eau douce pour récompenser notre 4x4 adoré qui nous aura donné tant de plaisir durant ces 3 jours dans les dunes.


Merci Troopy…

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans New South Wales
commenter cet article

commentaires

Seb et Didine 30/01/2009 02:25

Seb approuve totalement pour la mayi et tous les autres sauces d'ailleurs!!!!
Ca donne quand meme bien envie de louer un 4x4 plutot qu'un campping car votre histoire!!!
Enormes bisous a vous 2 et a bientot!!!

Alexis 24/01/2009 05:05

Une très grosse banane sur le visage en voyant la photo du Nutella. GROSSE banane. Gros bisous.

buelliX 20/01/2009 10:50

Joe, un jour on y retournera en KTM !!!
;-)

Bizzz

Papa & Maman 19/01/2009 21:45

Troopy est trop top.
Vous allez pouvoir faire un super article pour génération 4x4 avec d"aussi belles photos.
Vous aussi vous êtes magnifique.
Vous nous faites toujours autant rêver!
Gros bisous . maman

Carole et Lulu 19/01/2009 18:38

wouaaah! on dirait le Paris-Dakar!! c dingue!