Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 03:36
Du 28 au 31 décembre 2008

Nous sommes arrivés sur Sydney quelques jours avant le 31 pour repérer un peu les lieux, car notre objectif était de trouver le meilleur spot pour voir le feu d’artifice. Comme les milliers de touristes, nous sommes d’abord allé à l’office de tourisme pour glaner quelques informations et surtout pour essayer de soutirer la bonne information ! Plusieurs spots sont à disposition des touristes, et chaque endroit est régi par différentes règles; il en devient difficile de faire un choix. Pour être sûr que ce soit la bonne information, nous y sommes allés deux fois ! Mais à chaque fois la réponse à été identique : « Macquarie Point, mais cela risque d’être bondé car on attend 20 000 personnes. » c’est également une zone sans alcool, ce qui nous rassure car cela permettra d’éviter les débordements. Les zones où l’on peut apporter ses bouteilles sont beaucoup plus loin et réservent une bien piètre vue. Cette année, ce sera donc un réveillon sans alcool… Décidément, nous changeons nos habitudes en ces fêtes de fin d’année !
Maintenant que nous avons choisi le spot, reste à savoir où exactement on posera notre serviette pour passer l’après midi. On ne veut rien laisser au hasard !
Notre première idée est bien évidemment de se mettre tout devant, sur le petit muret. La vue est imprenable sur l’Opéra et le pont jusqu’à ce qu’un gros bateau vienne jeter l’ancre. Ok, le 31, des dizaines de bateaux vont amarrer dans la baie. Nous prenons donc un peu de hauteur et testons un petit bout e terre. Certes, les bateaux ne nous gêneront plus, mais ce sont les arbres qui réduisent presque de moitié notre champ de vision. Au final, on essayera de se mettre devant. Nous voulions tellement être sûrs de trouver la meilleure place au monde gratuite pour assister à l’un des plus beaux feux d’artifice du monde… Pour notre déjeuner de réveillon, nous avons prévu une bonne salade composée et plein de bonbons, et bien sûr du Redbull ! Quant au diner, on ira acheter quelque chose sur place.

Le 31 décembre 2008

5h00: le réveil sonne. La nuit a été courte, j’ai eu du mal à m’endormir tellement j’étais excitée. On va voir le feu d’artifice de Sydney, celui que j’avais aperçu à la télé, au journal de Jean-Pierre Pernault, il y a un an ! Mais le dernier jour de l’année a mal commencé pour moi. Un kilomètre dans un sens pour aller prendre notre douche. Douche fermée, retour à la voiture afin d’enfiler mon maillot de bain pour prendre la douche avec la douche de plage. J’ai donc dû faire 4km en tatanes, juste pour une douche froide !


Deuxième galère, j’ai mis mon maillot de bain à sécher sur le capot de Troopy; mais bien sûr, on est parti à la gare d’Allawah avec le maillot sur le capot !  Il a fait un petit vol plané sur la route on ne sait où. Donc demi-tour à la recherche du deux pièces. Incroyable, nous retrouvons le bas dans un rond point. Tanpi, je vais être condamnée à faire du mono kini car je doute que l’on retrouve le haut. Et ba si ! Le maillot est de nouveau au complet, mais on est très très à la bourre.
Bien que les portes du jardin n’ouvrent que à 10h00, nous avions prévu d’être devant les grilles à 7h00. Au final, après un sprint à la sortie du train, nous découvrons avec dépit une queue de 400 mètres depuis les portes du jardin, et il n’est que 8h30...


Nous prenons place dans la queue sous un soleil brûlant. Tout le monde s’enduit de crème solaire et chaque emplacement ombragé est pris d’assaut. Pendant que je garde notre place, John est parti faire quelques photos. Non loin de l’entrée, il a repéré un groupe de jeunes brandissant le drapeau français.


II commence à sympathiser et de fil en aiguille, nous nous sommes retrouvés avec eux. Ce groupe fort sympathique est composé de 11 jeunes rennais, mayennais et un parisien. Le monde est petit, nous allons fêter le réveillon avec des bretons !

10h00: ouverture des portes. Il va falloir jouer des coudes car seulement  3000 personnes bénéficieront de la possibilité d’atteindre le meilleur spot juste en face du pont. En ce dernier jour de l’année, pas de pitié ! Nous nous faufilons à travers les barreaux des barrières ce qui nous permet d’aller tout droit. C’est tout une technique. Il faut d’abord passer le sac à dos et faire le petit ventre et c’est gagné… Les gens ne sont pas très contents; mais nous, les français, sommes loin, très loin, de la discipline britannique. Et nous avons un bon avantage, c’est que nous sommes tous suffisamment minces. Ahah ! Ce sera sous la huée que nous atteindrons la dernière barrière, mais nous on est devant les gardes qui vérifient les sacs. Bingo ! Nous sommes largement dans les 3000.  Une fois les vigiles passés, un petit sprint nous assure une place de rêve, en partie à l’ombre, avec une vue imprenable.


D’autres n’auront pas cette chance et devront se contenter des dernières places disponibles…


Notre bracelet bleu de VIP nous a offert la meilleure place gratuite au monde !


Reste plus qu’à attendre. 11h nous séparent du moment magique. 11heures sous une chaleur écrasante. Nous nous sommes mis en cercle moitié ombre, moitié soleil. Nous avons donc établi un roulement pour éviter que ce soit toujours les mêmes qui brulent !


On est encore une fois maudit par les autres, car nous avons réservé une place suffisamment grande pour que tout le monde puisse s’allonger !



Après 4h sous le soleil, nous sommes allés chercher une glace pour nous rafraîchir; Calipo (glace à l’eau et aux colorants) contre un traditionnel mais délicieux magnum.


Le temps commence à devenir long. Vincent propose alors  un excellent jeu, celui du mime et de la devinette. Comment faire deviner un drapeau, une bactérie, une briochette, escargot à l’ail, un canyon ou encore un petit pull rouge trop petit? Pas facile, mais ca nous a permis d’avoir de nombreux fous rires.



Nos voisins de pelouse ont tenté de jouer, mais malheureusement, la barrière de la langue nous séparait. Malgré cela, nous leur avons permis de passer le temps car les petits français sont devenus l’attraction de l’après midi. En tout cas, plus que les avions ou les pubs écrites dans le ciel !





 Le soleil s’est enfin couché pour notre plus grand soulagement.



  Certains se sont changés pour revêtir leur tenue de soirée.


Nous sommes invités à partager l’apéro avec nos nouveaux amis. Houmous, tzatziki, crème de tomates séchées servis avec des petits biscuits ou des carottes et concombres coupés.



Un vrai apéro sans alcool de réveillon; merci les amis !

21h00: Le feu d’artifice des enfants débute. C’est une explosion de formes et de couleurs. Très joli, la suite promet…



Une demi-heure plus tard, le défilé des bateaux de lumière commence. De notre place, il n’est pas très aisé d’en profiter, donc, par petit groupe, toujours dans le souci de conserver notre emplacement, nous allons au bout de la jetée pour prendre quelques clichés de la parade.


On profite également des lumières de la ville.


Une partie privée est organisée juste de l’autre côté des barrières. Les gens ont déboursé plus de 7O$ pour danser. Encore une fois, les petits français sont indisciplinés et nous nous mettons, nous aussi, à danser ! Petit à petit, la piste de dance improvisée se remplie. Vue des escaliers, c’est très amusant, car d’un côté il y a les gens en belles tenues, coupe à la main, éclairés par les spots de couleurs et de l’autre, la seconde classe !
Surtout pour Joe et son Harem....



Pendant ce temps, certains préfèrent dormir un peu pour assurer la nuit blanche.


Plus que ¾ d’heure avant le moment fatidique. Nous quittons la piste de dance pour le premier rang. La priorité reste le feu d’artifice ! Là, encore une fois, nous mettons l’ambiance. Tous ensembles, nous essayons d’organiser une Holà géante. Pas facile, heureusement, un espagnol nous a donné un coup de main avec sa voix puissante. Ooooh et c’est parti ! Les mains se lèvent chacune leurs tours. Trop fort !
La dernière demi-heure se fera sous les chansons paillardes, bretonnes, de Mathmata et même de Sardou ! L’ambiance est à son comble, c’est génial.
 Puis soudain, le décompte commence: 10 9 8 7 6 5 4 3 2 …1 ! BONNE ANNEE ! Tout le monde s’embrasse mais pas le temps, la première fusée est lancée.




C’est grandiose ! Il y en a partout, même sur les gratte-ciels. On ne sait plus où regarder.


Le ciel s’embrase, le pont s’illumine, c’est magnifique. Nous avons une vue incroyable; ça pétarade de partout, c’est tout simplement sublime; jugez en vous-même par ces photos…












Nous avons qu’un seul regret; c’est qu’il n’a duré qu’une quinzaines de minutes. Ce fut bon, mais un peu court. Nous avons eu un peu de mal à réaliser que c’était déjà fini. 11 heures d’attente pour 15 minutes d’intense plaisir…


Ce feu d’artifice mérite bien sa réputation. 15 mois de préparation, un coût de 5 millions de dollars pour la fierté de la ville et de ses habitants.
Merci Sydney…

Après le feu d’artifice, tout le monde a quitté les lieux. Nous errons dans la ville à la recherche d’un endroit pour terminer la soirée. Nous fûmes très surpris et assez déçus de constater que les rues sont pratiquement désertes; seuls les déchets, les cadavres de bières et d’hamburger peuplent la ville.
Nous nous arrêtons donc près d’une jolie fontaine afin de trinquer à la nouvelle année.



Et voilà, c’est fini… Nous regagnons notre petit camping sur la plage pour passer une bonne nuit, pleine de rêves et de joie…



Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans New South Wales
commenter cet article

commentaires

Alexis 24/01/2009 05:07

Grosse récompense pour photo d'Anne dans la douche ... sans maillot.

Papa et Belle Maman 15/01/2009 21:47

Bravo pour ces magnifiques photos.Ca à dû être un moment d'une grande intensitéJ'avais toujours entendu dire que le feu d'artifice de Sydney était un des plus beau au monde.Même si vous avez attendus 11h, je pense que cela en valait la peine.
Simple question...!!!
Comment fait-on pour imiter des escargots à l'ail?
J'ai téléphoné au Mime Marceau;l'escargot il y arrive....mais, c'est l'ail qui doit pas être facile à mimer.
Bravo encore pour les photos;
Bisous;
Papa.

carine et mika 15/01/2009 13:22

super le feu d'artifice...même pas conparable avec celui de paris, et sous le solei, la chance,
c'est génial d"avoir rencontré des francais, toujours en force ces bretons, ce sont les metres du monde...lol,
Anne la douche froide n'est pas agréable, mais tres bonne pour la peau...
bisous bisous les chouchous

buelliX 15/01/2009 10:47

yeahpaaaa
bonne année !!! (a l'heure du forum hein ! ;-)

sympa tout çà et vive la bretagne !!! (ils sont partout ces bretons non de non !!! )

laeti chou 15/01/2009 09:10

Vous avez dû vous en mettre pleins les yeux avec ce magnifique feu d'artifice...
Ah là là, ces petits bretons sont vraiment partout, c'est cool que vous aviez passé le 1er l'an avec d'autres gens surtout avec des français !
Gros bisous les loulous