Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 04:27

Le 13 novembre

Nous arrivons au dernier parc national prévu dans notre périple tasmanien: le Mount Field National Park.




Nous plantons notre tente dans un campinground, en libre service. Tout est basé sur la confiance et le respect des règles. A l’entrée, il y a une petite guitoune avec une boite aux lettres et on y laisse l’argent due pour la nuit. 8 dollars par personne, par nuit, pour un emplacement sans électricité. C’est vraiment donné surtout lorsque l’on voit la qualité des accommodations à disposition. (Cuisine, barbecue, machine à laver, douche…)

Donc une fois les pièces sonnantes et trébuchantes mises dans la petite boite, nous allons établir notre campement.

Aujourd’hui, ce sera une journée repos; nous en profiterons pour ranger Troopy, bouquiner, écrire des articles et m’épiler ! Et oui, même à l’autre bout du monde et dans la jungle, je prends soin de mes jambes !



Notre emplacement étant unpowered, nous squattons l’électricité de celui d’en face encore libre… On se débrouille comme on peut !

Un peu plus tard dans l’après midi, nous allons à l’office de tourisme. Et comme à chaque fois, il est facile d’y rester une heure; non pas à cause du monde, mais parce qu’ils abritent de véritables expositions sur la nature et la géologie.



Nous circulons dans ces allées, au travers des panneaux explicatifs, des minis vidéo, des animaux empaillés et même des anciens refuges reconstitués.



Ces offices sont d’excellents supports d’éducation pour les enfants. Ils sont très ludiques et simple. On s’est d’ailleurs amusé à tourner la roue pour comprendre le cycle de l’eau…


Bref, on voudrait les mêmes en France.

De retour au camping, nous vaquons à nos occupations, mais toujours sous l’œil curieux des petits wallabies. Il y en a partout. C’est très rigolo de les voir évoluer sur ce site parmi les humains. Il y en a un qui a voulu voler le sac poubelle de nos voisins ! Ils nous font bien rire…

Nous sommes toujours autant attendris devant les mini kangourous qui habitent la poche. Ils ont maintenant un peu grandi et ils sont trop craquants…



Au secours ! Un allien est rentré dans le ventre du Walibi ! Quelle horreur! Cette photo me donne des frissons. Je préfère de loin, de très loin même, voir leurs petites bouilles sortir, plutôt que leurs grosses pattes pleine de griffes.


Petit à petit le camping se rempli. Ce matin, il y avait juste une tente sur les emplacements sans électricité. Maintenant, il y a une famille avec 3 jeunes enfants installés à leur gauche, nous de l’autre côté ! Les pauvres, ils vont halluciner quand ils vont revenir !

Quelques temps plus tard, nous aussi, nous nous retrouvons encerclés ! 4 jeunes viennent d’établir leur campement à côté de nous. Les liens se créent assez rapidement. L’équipe est composée d’une canadienne, et de 3 hollandais qui ne se connaissaient pas au départ. Ils voyagent ensemble le temps de partager les frais pendant 15 jours. Nous sommes amusés des tensions, vraiment ridicules, qu’ils entretiennent !

Nous passons toutefois une agréable soirée en leur compagnie.



Chacun fait part de ses expériences, montre ses photos, etc.… le tout autour d’un petit verre de vin… qui peut contenir des traces de poisson ! Incroyable, en tout petit, sur l’étiquette, il est écrit que ce produit peut contenir des traces de poisson, d’œuf et de lait ! Comment font-ils leur vin ? C’est une bonne question ! Vive la France !

Bref, nous échangeons également sur les nombreux animaux rencontrés. A notre grande surprise, ils n’ont pratiquement vu aucun animal sauvage si ce n’est des opossums ! Les fameux opossums que l’on essaye de voir depuis un mois! Ils nous donnent alors une astuce: laisser un peu de nourriture en dehors de la tente pour les attirer la nuit. C’est une chose que l’on s’est toujours interdit de faire car nourrir ces animaux sauvages peut les rendre malade. Nikolaï nous montre alors ses photos… un pur moment de fou rire. Ses photos sont exceptionnelles. Les voici:





 

Génial n’est-ce pas !

Avouez que c’est tentant de laisser trainer un peu de nourriture… par inadvertance bien sût !

Ce soir là, quelques opossums nous ont rendu une timide visite dans la cuisine du camping.




 

Nous avons enfin vu ces petites créatures ! Maintenant, nous pouvons aller nous coucher…

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Tasmanie
commenter cet article

commentaires

johan 16/12/2008 02:29

coucou ,
j ai comblé mon retard,cette une aventure extraordinaire et je crois que vs en appréciés chaque seconde, humainement parlant c est super enrichissant.je pense que c est ton homme qui prend la plus part des photos, elles sont superbes , et je parle en tant que connaisseur. gbisous ma belle. johan"w0"

Steph Brother 14/12/2008 20:45

Excellent! moi aussi j'aurais bien aimé participer à l'after des opposums! move your body on the opossum party!!

laeti chouchou 10/12/2008 17:04

Bravo ma puce, je suis fière de toi, tu fais attention à tes petits poils !!!
Les animaux sont vraiment extra, on a trop envi de les prendre dans nos bras et de les croquer... J'ADORE !
gros bisous les chéris

carine 10/12/2008 16:59

a enfin, nous pouvons voir votre bouille...génial l'épilation en plein aire, impossible de le faire pour nous en france, mais tu nous montre l'épilation de tes jambes et comment tu fais le maillot?????????
GROS ENORME ZOUBI

Papa et Belle Maman 10/12/2008 12:56

Bravo pour le trou de balle de l'opposum.Belle vue sur un aspect de la vie de ces bêtes là que je ne connaissais pas et qui m'a toujours passionné.J'en parlais encore hier soir avec Claude Levy-Strauss(pas les valses de Vienne, unautre)qui me disait qu'il révait de voir un trou de balle d'opposum avant de mourir.Je vais lui envoyer la photo pour Noël.Pour le reste, pas de commentaires particuliers, sauf mon cher Jonathan, que tu as plus de bol avec Anne que les Hollandais avec leurs copines.je comprend pourquoi ils s'interessent au trou du cul des opposums.
Toujours aussi marrant ce Papa.Et encore je pas bû de rosé.Bisous mes enfants chéris, c'est toujours un immense bonheur d'avoir de vos nouvelles;