Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui Voyagent ?


"L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.”
Giacomo Casanova


Qui voyage ?  Anne et Joe
Pour nous contacter : 
filimen@hotmail.fr

Rechercher

La photo du jour


Nos Aventures Par Dates

Le voyage en chiffre

Nombre d'heures passées en avion : 54h10
Nombre d'heures passées en bus : 7h04
Nombre d'heures passées en bateau : 39h21
Nombre d'heures passées en tramway : 1h40

Nombre d'heures passées en train : 11h59

Nombre d'heures passées en télésiège : Oh45

Nombre d'heures passées en hélicoptère : 0h05

Quelle heure est il ?

  Melbourne ( GMT + 10h )

Quel temps fait il ?

 

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 06:12

vendredi 07/11/08

Lanceston est la 2ème ville la plus importante de la Tasmanie après Hobart. Elle ressemble d’ailleurs rue pour rue à sa sœur ainée. Nous ne nous y sommes donc pas trop éternisés, juste le temps pour moi de renifler un ou deux pots d’échappement, de lécher une ou deux vitrine et de me faire klaxonner à un feu rouge….la vie quoi !!

On trouvera quand même une petite tente dans laquelle nous nous serions bien vu y mettre petit willo.

A peine revenus à la civilisation que nous arrivons déjà à un trou de verdure à 10 minutes à pied du centre ville.



C’est une magnifique réserve naturelle où coule la South Esk River. Un endroit paisible la nuit…parfait pour nous.

Un endroit vraiment unique, plein de charme et carrément immense. A la vue du calme qui y règne, nous hésitons à planter la tente près de la piscine. Nous y renonçons car notre tente rouge n’est pas très discrète, et devoir tout déplanter en plein milieu de la nuit nous aurait pas beaucoup plu. Nous allons donc dormir dans la voiture pour cette nuit. Une nuit très calme où même les paons se sont tus.

Au réveil, petit déjeuner sur la table de pique nique, et direction les chemins de semi rando du parc. Un sentier tranquille qui domine les gorges et qui débouche sur l’ancienne centrale Hydro Electrique de Duck Reach.

Un endroit tout a fait étrange, illustré de photos, et où le roulement des machines résonnerait presque encore.

Nous empruntons le très joli petit pont qui clos notre balade, et observons les couillons qui prennent les charmants télésièges à 12 $/personne pour monter au restaurant du parc.

Nous profitons des chutes d’eau, des enfants qui jouent et de l’atmosphère paisible qui règne. Un vrai petit coin de paradis au cœur de la ville.

Nous reprenons la route vers le nord, pour nous rapprocher de chez Richard, le frère de Yvonne chez qui nous avons mangé à Hobart. Nous faisons une halte a Beaconsfield. Une ville fantôme où nous prenons un chocolat chaud et un peu de repos en papotant, comme à notre habitude, avec le mec qui tient le bar. Il nous conseil d’aller jeter un coup d’œil à l’ancienne mine d’or de la ville. Je prend donc un appareil photo et me rend au musée de la mine.

Une entrée raisonnable de 11 euros vous ouvre les portes d’une véritable machine à remonter le temps.

Aller on remonte les aiguille de la Doloréane et vous voici plongé au milieu des années 1900.

Une rumeur circule en europe comme quoi l’australie contiendrai des sols pourvu d’or. C’est donc toute une vague d’immigration qui verra le jour.

Dans la première galerie vous observez des objets anciens qui illustrent le quotidien des habitants au travers des années.

Télécommunication,

Médecine,

Agriculture,

…c’est très étrange de se projeter de cette manière dans le temps, d’autant plus qu’il s’agit aussi d’une toute autre culture.

J’arrive ensuite dans la maison d’un chercheur d’or, et sur la porte est écrit : « Le chercheur d’or n’est pas là pour le moment mais vous pouvez entrer jeter un coup d’œil. » C’est exactement le sentiment qui vous prend. On a l’impression que l’endroit est habité et qu’il est juste parti aux toilettes. Seul manque le feu dans la cheminée.


Vous pourrez même prendre l’assiette qui lui servait à trier les cailloux en quête du précieux métal.

Vous découvrez ensuite une recette de cuisine pour fabriquer l’acier. Pas sûr que vous trouverez les bons ingrédients au Miranda en bas de chez vous, mais une petite maquette illustre fabuleusement bien les différentes étapes. Et c’est tout au tour de cette dernière que vous pouvez observer tout ce qu’il faisaient une fois le métal fondu.

Le musée est composé de tout un tas de petites manettes à actionner et de petit bouton à pousser. Un moyen interactif pour intéresser les enfants…et pour moi-même ! Je presse donc un bouton qui envoi de l’eau qui tourne une roue, qui actionne une courroie qui donc tourne une autre roue qui actionne un mécanisme qui trie les petits cailloux de l’or. Chouette !

La suite de la visite est un poste d’observation de la mine toujours en activité et comptants des centaines de kilomètres de galeries souterraines dont la plus profonde est a 1 kilomètre au dessous !!!

Je reste donc à observer !

Un peu pris par le temps je jette un coup d’œil sur la salle érigée spécialement en souvenir du 25 avril 2006 où la mine s’est effondré, et où sont mort 2 mineurs, alors que 2 autres sont restés bloqués pendant 10 jours. Une succession de photo illustre le déroulement de l’opération jour après jour.

Apparemment un moment qui a marqué l’Australie allant même jusqu’à faire venir des chanteurs jusqu’à eu. Mouais…

Enfin, je quitte les lieux le dernier, moins bête et très heureux d’avoir fait ce voyage dans le temps, mais qui rappelle combien ce métier peut être dangereux.

Nous reprenons la route et arrivons chez Richard et chez sa femme Dallas. Un couple charmant qui nous a réchauffé le cœur avec une bonne cuisine et réchauffé tout court avec une bonne douche.


Leur maison a une vue imprenable.

Richard nous prêtera même un bonnet pour ne pas que nous nous mouillons sous une pluie torrentielle.

Heureusement, cette nuit nous allons dormir au chaud dans un bon lit…

…et allons avoir un bon repas, un bon vin et de très agréables conversations. Comme d’habitude, nous arrivons avec l’intention de cuisiner des crêpes. C’est Richard cette fois-çi qui les cuisinera sous le regard d’Anne. Pour le dessert, ça sera crêpes Flambées au Grand Marnier et au jus d’orange.

Le lendemain nous le passons au calme chez eux en retraçant les liens qui lie François et Richard. Nous découvrons toute la famille sur un arbre généalogique qui a déjà bien grandit.

Nous auront, en leur absence, la visite d’un petit rat, qui était tout aussi effrayé que nous étions amusés.

En tout cas, Laëti, on a bien pensé à toi en essayant de l'attraper !

Merci à eux de nous avoir reçu de cette façon et de nous avoir remis un peu de France dans notre cœur et dans notre estomac.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne & Joe - dans Tasmanie
commenter cet article

commentaires

kgol 27/11/2008 18:27

Hey, on dirait des mini chutes de Montmorency (à Québec)!
belles traces de lunettes Anne!

carine ET MIKA 22/11/2008 12:18

AH! c'est horrible ce rat....., vous avez toujours des bêtes bizard qui vous accompagnent. Rien que pour ca, je serai repatie en france.
Aller courage on pense a vous

carine et mika

LAETI 22/11/2008 11:14

Cé clair, je saurais sorti direct d la maison en voyant cet saleté de rat.
Rien que de voir la photo j'en ai la chair de poule !!! ouh maman !!!
bisous les loulous